• Presse Ancienne

    Prix Montyon

    Mathilde Alanic remporte le Prix Montyon de l’Académie française à deux reprises. Ce prix est réservé aux ouvrages déclarés les plus utiles aux mœurs. Il a été remis pour la première fois en 1782. Elle le reçoit pour :– Ma cousine Nicole (1903)– Le mariage de Hoche (1929) sources : – Le Journal des débats politiques et littéraires, 20/12/1929 (Gallica)– Le Petit Courrier, 13/06/1903 (Retronews)– Académie française

  • Presse Ancienne

    Décès de sa mère

    En 1915, Mathilde Alanic est au sommet de sa carrière. Elle publie très régulièrement, depuis 15 ans, des romans à succès et rédige de nombreux éditos sur la vie des femmes, en cette période de guerre. Le décès de sa mère, Mathilde Louise Verdun, fait l’objet d’un article dans le Petit Courrier, quotidien régional édité dans les alentours d’Angers. sources : Retronews et Archives d’Angers (via Filae)

  • Presse Ancienne

    Décès de son père

    Début 1900, Mathilde Alanic commence à se faire une place dans la littérature française grâce à Norbert Dys. Le décès de son père, Julien Alanic, fait l’objet d’un article dans le Petit Courrier, quotidien régional édité dans les alentours d’Angers. source : Retronews